L'édition 2014 ici

L'édition 2011 ici

L'édition 2012 ici

Espace Robespierre     Ivry-sur-Seine     21/22 septembre 2013     3e édition

Téléchargements

Venez faire équipe


Inscription vide grenier


Le logo N&B


Le logo couleur

Vide greniers

Le vide grenier retrouve l’ombre des arbres du jardin Robespierre.

L’un des objectifs du festival, c’est que chacun, selon ses moyens, reparte avec un livre. Pour s'inscrire, envoyez-nous unemail et téléchargez lebulletin d'inscription

Le Programme - Retrouvez le détails des débats sur cette page

Vendredi 20

18.30 – Musique – Le concert impromptu

19.00 – Inauguration

19.30 – musique – La fanfare invisible

 

Samedi 21

10.30 - Heroïnes et caféine, par l’équipe de la Médiathèque d’Ivry

11.30 - L’exploitation des corps. Rencontre avec Danièle Kergoat.

12.00 – Atelier pour les enfants – Création de livres accordéon, par Loren Capelli

14.00 – Atelier pour les enfants – L’univers du conte, avec Danièle Pasquier

14.30 – Musique – Courant d’air Show

15.00 - Rencontre avec Leïla Cukierman, femme plurielle

15.00 - Atelier pour les enfants – Créer son album, avec Sara

16.00 - Maurice Audin, Une vie brève.

16.00 – Spectacle de la Chariotte du théâtre A. Vitez

16.30 - Ecrire l’histoire des dominées, lutte des classes, luttes des femmes, avec Michèle Perrot.

17.00 - Rencontre avec Désirée et Alain Frappier autour de Dans l’ombre de Charonne. 

17.00 - Atelier pour les enfants Fantaisie poétique, avec Brigitte Vaultier

17.00 – Musique – Les Voisinx

18.00 - Bertha Boxcar et Emma Goldman, marginales et libertaires, par Jeanine Baude et Philippe Mortimer.

18.00 - La poésie au féminin, proposé par la Biennale des poètes.

18.00 – Théâtre – Une Femme d’extérieur.

19.30 – Lectures poétiques proposées par la Biennale des poètes

20.30 – Concert – Les Pelican Palace

 

Dimanche 22

12.00 - Rencontre autour de la Bd El Djazaïr avec deux des auteurs, Luis Garcia et Adolfo Usero.

12.00 – Rencontre avec les auteurs ivryens

13.00 - Atelier pour les enfants – Fresque géante, avec Joëlle Jolivet

13.30 - Femmes en prison aux Etats-Unis, par Claude Guillaumaud Pujol.

13.30 – Musique – The Sara Connors

14.00 - Dures à cuire, deux femmes dans le polar, avec Ingrid Astier et Danielle Thiery.

14.00 - Atelier pour les enfants – L’univers du conte, avec Danièle Pasquier

14.30 - Le Dernier d'entre nous, le roman du Weather, par Neil Gordon

14.30 - Atelier pour les enfants – Calembours au féminin, avec Brigitte Vaultier

15.00 – Musique – La fanfare invisible

16.00 - Rencontre avec Mark Haskell Smith, un américain à découvrir

16.00 – Atelier pour les enfants – Création de livres accordéon, par Loren Capelli

17.00 – Musique – BackYard

Entre 14.00 et 18.00 - Atelier pour les enfants - Les histoires lues, avec Anne Rousseau

Service gratuit simple et accessible à tous

Je crée mon site web
Epl venez faire equipe
38 ko
epl_venez_faire_equipe.pdf
Vide grenier 2013
120 ko
vide_grenier_2013.pdf
Premiereligne
38 ko
premiereligne.pdf
Premcoulrouge300
120 ko
premcoulrouge300.pdf

Les débats

L’exploitation des corps. Rencontre avec Danièle Kergoat.

Professeur, membre du centre de recherche RING, elle est l'auteur d’ouvrages sur les femmes, le genre et le travail. Ses recherches et écrits portent entre autres sur la « division sexuelle du travail » qu'il soit professionnel ou domestique. Elle fait partie des auteurs qui défendent une conception des "rapports sociaux de sexe", qui vise à donner une base matérialiste à l'analyse des rapports entre les hommes et les femmes dans une société capitaliste.

Elle dirige, pour les éditions La Dispute, la collection Le genre du monde.

 

Ecrire l’histoire des dominéEs, lutte des classes, luttes des femmes, avec Michelle Perrot.

Capitalisme, prison, patriarcat : trois formes d'enfermement ? Patrons, matons, machos : même « combat » ? Femmes, ouvrièrEs, prisonnièrEs, quelle condition, quelles luttes, et quelle place dans l'histoire ?

D'oublis en silences, comment écrit-on l'histoire des dominéEs ? C'est autour ce cette question première que nous invitons Michelle Perrot, historienne du monde ouvrier et de l'univers carcéral devenue l'une des pionnières de l'histoire des femmes en France.

 

Rencontre avec sirée et Alain Frappier autour de Dans l’ombre de Charonne. 

9 morts et 250 blessés : c’est le bilan de la manifestation du 8 février 1962 contre la guerre en Algérie et contre les violences de l’OAS, interdite par le Préfet Papon et réprimée avec rage par ses policiers. Maryse, une jeune lycéenne de 17 ans, participe à la manifestation et se retrouve projetée dans les marches du métro Charonnecoincée contre lesgrilles, ensevelie sous un magma humain. 50 ans plus tard, Maryse Douek-Tripier, devenue sociologue, livre son témoignage à Désirée Frappier. Elle demeure profondément marquée par ce drame.

 

Rencontre autour de la Bd El Djazaïr avec Adolfo Usero.

En 1980, Luis Garcia faisait paraître un album retentissant, La Mort de l’Indien, sur le génocide des Indiens d’Amérique.

De son côté, Adolfo Usero commençait dans la publicité puis intégrait un collectif d’auteurs parmi lesquels se trouvait Luis Garcia. Ensemble et avec Omar et F. H. Cava, ils éditent le récit des prémices de la guerre d’indépendance algérienne El Djazaïr. Enfin traduite en français en 2012, cette fresque sans pareille témoigne de ce que fut la longue nuit coloniale pour le peuple algérien. Economes et précis, le dessin et la plume servent au mieux ce qui fut le dessein qui présida à leur oeuvre commune : faire entendre aux générations d'après l'indépendance ce que furent 124 ans de barbarie.

 

Femmes en prison aux Etats-Unis, par Claude Guillaumaud Pujol.

Les Etats-Unis représentent 5% de la population mondiale, mais 25% des prisonniers dans le monde. Parmi eux, les femmes sont de plus en plus nombreuses. A travers les portraits de Janine, Janet et Debbie, prisonnières politique incarcérées depuis 1978, Claude Guillaumaud Pujol étudie les conditions générales de détention des femmes aux Etats-Unis.

 

Bertha Boxcar et Emma Goldman, marginales et libertaires, par Jeanine Baude et Philippe Mortimer.

Emma Goldman, c’est cette figure libertaire et féministe, née en 1869 en Russie d'où elle émigre à 16 ans vers les Etats-Unis, qui, révoltée par les conditions de travail des ouvriers, devient une militante  anarchiste acharnée. En 1919, extradée vers la Russie soviétique, elle rejoint les ouvriers victimes de la répression. On la retrouve, à la fin de sa vie, en Espagne aux côtés des combattants anti-franquistes.

Les hobos sont, aux Etats-Unis, ces ouvriers agricoles ou travailleurs de forcevagabonds, marginaux, aventuriers, exclus, zonards et révoltés, qui sillonnaient le pays sur les routes et plus souvent en train. Ils formaient une véritable société qui, au début des années 30, comptait environ quinze milles femmes. Parmi elles, Boxcar Bertha, figure de la communauté«soeur de la route», personnage de fiction inventé par Ben Reitman qui inspira à Martin Scorcese son deuxième long métrage.

 

Dures à cuire, deux femmes dans le polar, avec Ingrid Astier et Danielle Thiery.

Agrégée de littérature moderne et professeur de littérature à Paris VII, grande amatrice de cuisine, à laquelle elle consacre quelques ouvrages, Ingrid Astier se frotte au polar avec Quai des enfers puis Angle mort.

Première femme à devenir commissaire divisionnaire, Danielle Thiery quitte la police et se consacre à l’écriture de polars, romans pour la jeunesse, documentaires… Lauréate du prix polar à Cognac, du prix Exbrayat, elle vient de remporter le Prix du Quai des orfèvres avec Des clous dans le cœur.

 

Rencontre avec Mark Haskell Smith, un américain à découvrir.

Il vit à Los Angeles, il aime la bouffe mexicaine, mais il est aussi auteur de scénarii, est régulièrement publié dans le Los Angeles Times, le Los Angeles Review of Books et Vulture. Il est professeur assistant à l’Université de Californie, et a écrit cinq romans. Ils mettent en scène des galeries de personnages hauts en couleur, souvent drôles, qui sont l’occasion d’une peinture au vitriol de la société américaine où n’est pas absente le critique de son impérialisme culturel.

 

Le Dernier d'entre nous, le roman du Weather, par Neil Gordon.

Ils sont une trentaine du Weathermen à être entrés dans la clandestinité fin 69 et début 70 aux Etats-Unis, après que le FBI les ait classé comme organisation térroriste, devenant ainsi le Weather Underground. Ce collectif de la gauche radicale américaine, anti-impérialiste et anti-raciste, avait lancé la campagne contre la guerre du Viêt Nam puis avait prôné la “propagande armée” et s’était rendu responsable d’une vingtaine d’attentats à la bombe visant exclusivement des bâtiments officiels. Le très beau roman de Niel Gordon, adapté au cinema par Robert Redford, raconte de quelles manières, près de 30 ans après certains d’entre eux décident de revenir à la vie.


Maurice Audin, Une vie brève.

Maurice Audin, membre du Parti communiste algérien et militant de la cause anticolonialiste, est arrêté le 11 juin 1957 et meurt sous la torture en Algérie, des mains des parachutistes du général Massu. Sa fille Michèle, mathématicienne de renom, comme son père, membre de l'Oulipo, en reconstitue le parcours et en dresse le portrait.

 

Rencontre avec Leïla Cukierman, femme plurielle.

“Juive athée au prénom arabe. Descendante d’Antillais noirs et métisse blanche. Communiste sans carte. Je me trouveà la croisée. Je puise aux sources qui m’ont nourrie : la mémoire de l’esclavage, la mémoire du génocide des juifs, l’histoire militante des miens. Sur la ligne de failles, de fractures intimes, je cultive les contradictions, conjugue le multiple des voix qui me composent, le questionnement politique, le lyrisme, le narratif”. Leïla Cukierman

 

Et encore :


Héroïnes et caféine,  par les bibliothécaires de la Médiathèque d’Ivry

 

La poésie au féminin, proposé par la Biennale des poètes